Mazette ! mais quel week-end ! (1) – Tea Time Manga

Après le week-end pluvieux et ludique du Festival de Cannes… ce we fut une fois de plus très ludique à La Ludothèque mais également à Draguignan, je m’en explique…

 

Nous avons découvert un nouvel havre où la peuplade avide de séries nipponnes et de tout ce qui gravite autour - dont le jeu sous toute ses formes (vidéo, cartes et plateau) - trouvera d’autres congénères qui parlent à peu près le même langage (qui n’est pas le mien, j’avoue) et visiblement prendra aussi le temps de vous l’expliquer (ce qui est sympa au demeurant) – bref, il y a des livres (de manga), une console de jeu (et des ados survelotés devant), du thé, du café, des bonbons – j’ai même cru voir des gâteaux - l’absolu paradis de tout joueur.

J’imagine que vous avez à peu près compris le concept.

Tea Time Manga a ouvert il y a quelques jours et des lieux comme ça, on se réjouit de les voir éclore dans la ville – et en particulier dans le Centre-Ville (non ce n’est pas un gros mot !).

Vous trouverez pleins d’info sur leur page facebook, là : https://www.facebook.com/Tea-Time-Manga-1673310936286609/

Ca se trouve pas très loin de chez nous- rue Jean Aicard - et ça, ça aussi, ça fait plaisir !

 

La miss a une veste en peau de Pikachu mais est très sympathique quand même… on s’est promis d’essayer de faire des trucs ensemble… pardon, on songe à organiser des évènements communs (que tout le monde se calme – je me suis bien tenu).

 

On leur souhaite bienvenu et bonne chance pour la suite, et on s’organise pour tenir parole.

 

Bastien-de-la-Ludo


Réagir


  • CAPTCHA

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de Ludothèque Lei Jougadou



Dons

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Voilà seulement deux semaines que mon fils et moi avons découvert la ludothèque. C'est vraiment un lieu-ressource pour les jeunes mamans comme moi, nouvellement arrivées à Draguignan... Mon bébé de ci...

    par ABU SHARIAH Manon et Soleïmane
  • Aller sur le livre d'or →